Veygoux – Revivez la révolution !

Au coeur de l'Auvergne revivez la Révolution française

Scéno’visions

Demi finale du Championnat de France Elite de savate boxe française
Attractions : expositions

Découvrez les aventures du général Desaix, qui vécut en ces lieux pendant la Révolution française.Partez sur les traces de ce héros, qui s’est illustré lors des guerres révolutionnaires et revivez les grands événements qui ont bouleversé la France, de la prise de la Bastille jusqu’aux campagnes d’Italie.

3 scéno'visions pour vous imprégner de l’atmosphère de cette période tourmentée et vous immerger dans cette époque : jeux de lumière, bruitages, projections, décors, sons, animations, odeurs…

Durée : ½ h.

La cuisine
La cuisine Veygoux

C’est le 14 juillet 1790, un an jour pour jour, après la Prise de la Bastille. Une porte s’ouvre et vous apercevez le visage de deux enfants des Combrailles. Celui de Louis Desaix, futur général, et celui de Miette, nièce de Gilbert Romme, célèbre révolutionnaire concepteur du calendrier révolutionnaire. Vous allez revivre la vie quotidienne dans les Combrailles à la fin du 18ème siècle, et l’enfance du jeune Desaix qui s’apprête à entrer à l’école militaire royale d’Effiat.

Durée : 12 mn

La salle commune
le manoir de veygoux

Vous êtes en 1793, pendant la période de la Terreur. La Révolution est en danger. Tandis que les deux frères de Louis Desaix sont partis rejoindre les rangs des contre-révolutionnaires à Coblence, et que sa mère et sa sœur viennent d’être emprisonnées à Riom, le futur général réaffirme ses engagements envers la République et part en campagne sur le Rhin.

Durée : 9 mn

La bibliothèque
le manoir de veygoux

Vous entrez maintenant dans le bureau du général, et admirez sa bibliothèque, pleine de nombreux ouvrages, dont ceux de Diderot, Voltaire, Rousseau…qui l’ont inspirés tout au long de sa vie.  Vous voyagerez à ses côtés lors de ses expéditions militaires. Vous découvrirez la Venise du 18ème siècle, ses canaux, son carnaval… Puis vous vous laisserez envahir par l’émotion lors de la mort du général sur le champ de bataille de Marengo.

Durée : 8 mn