Veygoux – Revivez la Révolution !

Transportez-vous au 18ème siècle !

Conférences

Conférences gratuites

Découvrez nos conférences

Nos conférences sont animées par des historiens et spécialistes des périodes révolutionnaires et du 1er Empire.
Ils vous font partager leurs connaissances sur des événements ou des personnages historiques. Ces conférences sont publiques, et s'adressent à toute personne intéressée par le sujet traité.

Les conférences sont gratuites.

LES DERNIERS JOURS DE NAPOLÉON

Samedi 24 juin 2023 à 18h (réservation conseillée)

Une conférence présentée par  David Chanteranne, dans le cadre du weekend de reconstitution historique des 24 et 25 juin 2023.

Du 15 octobre 1815 au 5 mai 1821, Napoléon a vécu près de cinq années et demie sur l’île de Sainte-Hélène, en plein Atlantique Sud, et
seule la mort l’a arraché à son ultime exil. Cette conférence évoquera ces derniers épisodes d’une existence mouvementée, jusqu’au
dernier souffle rendu, et montrera le bilan des années consulaires et impériales, dont la France actuelle reste l’héritière.

David CHANTERANNE

David CHANTERANNE est journaliste, historien et historien de l’art. Il est également rédacteur en chef de magazines d’histoire (Napoléon 1er, Château de Versailles, Paris…), et consultant pour France Télévisions, et a participé à des émissions médiatiques comme Secrets d’histoire. Il est actuellement directeur du patrimoine à Rueil-Malmaison. Il a publié, seul ou en collaboration, une quarantaine d’ouvrages spécialisés comme Le Sacre de Napoléon (Tallandier), Napoléon, sa vie, ses batailles, son Empire (Carlton books en anglais, éditions Gründ puis L’imprévu en français) ou L’Insulaire, les neuf vies de Napoléon (éditions du Cerf), les douze morts de Napoléon (Passés composés, 2020) et Napoléon, Les derniers témoins racontent (Le Rocher, avec Jean-François Coulomb des Arts, 2021).


 

BONAPARTE et l’Europe en 1800

Le 19 juin 2021 à 18h

Une conférence présentée par Eric TEYSSIER, dans le cadre du weekend de reconstitution historique  » Un bivouac et une bataille pour l’Empereur ».  De Marengo à Sainte-Hélène… toute une épopée ! »

Marquée par la bataille de Marengo, l’année 1800 constitue une date cruciale pour l’Europe. Le général Bonaparte qui vient tout juste de prendre le pouvoir à trente ans se retrouve à la tête d’une république française minée par une crise économique et politique sans précédent. Menacé sur ses frontières, le pays doit aussi affronter une seconde coalition. Au début de l’année, celle-ci se trouve en position de force avec la Grande Bretagne qui domine les mers et les océans et l’Autriche qui a pratiquement reconquis l’Italie du nord. Pour autant, toutes les autres puissances européennes ne sont pas hostiles à la France de Bonaparte qui conserve de sérieux atouts dans son jeu. C’est donc à un vaste tour d’horizon géostratégique que cette conférence vous invite.

Eric TEYSSIER

Eric TEYSSIER est Maître de conférences en histoire ancienne et moderne. Agrégé d’histoire, diplômé de sciences politiques, il a soutenu une thèse consacrée à la Révolution puis une Habilitation à Diriger des Recherches en histoire romaine. Enseignant chercheur à l’université de Nîmes, il y dispense notamment un cours de Licence 3 intitulé « Guerres et Révolution en Europe, 1792-1815 ». Il codirige également un tout nouveau diplôme, le « master d’histoire vivante » qui est le premier à être ouvert en France. Passionné de reconstitution depuis plus de 20 ans, il est membre de l’association le Chant du départ qui fait revivre le 37e régiment de ligne entre 1790 et 1815. Auteur de nombreux ouvrages consacrés à l’histoire romaine, il a également publié un roman dédié à l’empereur des Français : « Napoléon est revenu ! ».


 

DESAIX, d’Alexandrie à Marengo

Le 20 juin 2021 à 11h

Une conférence animée par Sophie MUFFAT,spécialiste en histoire navale du Directoire à la fin du 1er Empire, dans le cadre du weekend de reconstitution historique  » Un bivouac et une bataille pour l’Empereur ».  De Marengo à Sainte-Hélène… toute une épopée ! »

Après le départ d’Égypte de Bonaparte le 23 août 1799, la situation politique et militaire change du tout au tout. Kléber remplace le général, et choisit Desaix et Poussielgue pour négocier la paix avec les Anglais. La convention d’El Arish entérine le départ des Français, mais Sir Sidney Smith, l’émissaire britannique, refuse de signer, tout en fournissant les moyens de rentrer à l’armée française. Pendant que Desaix quitte l’Égypte  le 3 mars, Kléber forge son propre destin à la bataille d’Héliopolis le 20 mars. Les deux hommes ignorent la prise de pouvoir de Bonaparte quelques mois plus tôt… Desaix est fait prisonnier avant son arrivée par Sir Sidney Smith, puis est libéré, et arrive à Toulon le 5 mai où il reste en quarantaine un mois. Quand il rejoint Bonaparte le 11 juin, il n’a plus que trois jours à vivre avant de mourir glorieusement à Marengo.

Cette conférence propose de revenir sur cette période méconnue de la vie du général conquérant, depuis les négociations avec Sir Sidney Smith jusqu’au 14 juin 1800 ; elle mettra aussi en lumière les éléments de la légende de la mort de Desaix soigneusement mis en scène par le futur empereur, et mort le même jour que Kléber, assassiné à Alexandrie.

Sophie MUFFAT

Spécialiste en histoire navale du Directoire à la fin du Premier Empire, auteure d’articles spécialisés et conférencière, Sophie MUFFAT est membre de la Sabretache et du Souvenir Napoléonien ; elle est aussi co-auteur d’une monographie, le Bateau canonnier de 60 pieds modèle an XII, récompensée par la médaille de l’Académie de marine en 2013 et d’un ouvrage en collaboration avec Pascal Cyr « Desaix en Egypte« , paru en 2019 aux éditions AKFG. Elle prépare actuellement une étude sur la vie quotidienne des marins pendant le Consulat et le Premier Empire.


 

DESAIX EN EGYPTE, le conquérant de Bonaparte

Le 20 août 2019 à 18h30

Une conférence animée par Sophie MUFFAT, historienne, spécialiste en histoire navale du Directoire à la fin du 1er Empire. La conférence sera suivie d’une rencontre-dédicace, à l’occasion de la parution du tout nouvel ouvrage  « Desaix en Egypte, le conquérant de Bonaparte. Juillet 1798 – mars 1800 », dont elle est la co-auteure, en collaboration avec Pascal Cyrelle aux Editions AKFG, 2019.

Entre la première rencontre avec Bonaparte et la mort glorieuse de Desaix à Marengo, il ne s’écoule que trois ans. Mais au-delà de la gloire, qui était Desaix ? Il rencontre Bonaparte pour la première fois en juillet 1797. Entre les deux hommes, le courant passe immédiatement et très vite, Bonaparte lui confie ses projets pour l’Égypte. En mars 1798, il prend part, depuis le port de Civita Vecchia, à l’organisation de l’armée navale et des convois destinés à transporter en Égypte plus de 45 000 hommes avec armes et bagages.
Mais c’est en Haute-Égypte que Desaix devient véritablement le conquérant de Bonaparte. La défaite d’Aboukir a contraint l’armée à la conquête et à la victoire. Bonaparte envoie alors Desaix, avec ses trois mille hommes et la flottille, à la poursuite du chef mamelouk Mourad Bey. Entre les deux chefs de guerre, c’est une course-poursuite dans le désert qui commence avec le Nil comme enjeu stratégique. La période de pacification qui suivra la conquête de la Haute-Egypte vaudra à Desaix son surnom de « Sultan Juste » et sa mort glorieuse à Marengo scellera la légende d’un homme qui selon les mots de Bonaparte « ne vivait que pour la gloire ».


 

DESAIX, ET L’EXPEDITION D’EGYPTE

Le 17 août 2018 à 20h

Une conférence animée par Bruno CIOTTI,  spécialiste d’histoire militaire et socio-culturelle des périodes révolutionnaire et impériale.

LES ADAPTATIONS A DE NOUVEAUX THÉÂTRES ET MODES D’OPERATIONS

Les préparatifs et le voyage pour l’Egypte, la prise de Malte, les aspects militaires, administratifs et culturels,  la convention d’Al Arish et l’Odyssée du retour.

Tout public (entrée libre).

Durée : environ 1h30